Mariage 2019-05-27T17:09:01+00:00

      Mariage

Vous vous posez la question de vous marier à l’église… Votre décision est un acte important. L’ équipe de préparation est heureuse de vous accueillir et de vous accompagner pour découvrir le sens de ce sacrement et de votre engagement.

Se marier chrétiennement : qui, où, comment, combien ça coûte…?

Pour qu’un couple puisse se marier « à l’église », comme on dit, il faut qu’au moins l’un des deux soit baptisé. Il faut également que ni l’un ni l’autre n’ait déjà été marié à l’église. Rappelons enfin que le mariage chrétien est réservé aux couples formés par un homme et une femme…

Pour le lieu du mariage, il y a trois possibilités : l’église de la commune où résident les futurs mariés, ou bien l’église de la commune des parents de la mariée, ou bien l’église de la commune des parents du marié.

Pour faire la demande de mariage auprès de la paroisse, il est bon de le faire au moins un an 1/2 à l’avance, et en tout état de cause, avant le 1er septembre de l’année qui précède le mariage. En effet, il nous faut ce délai pour prévoir sereinement la préparation.

Pour cela prenez contact avec la paroisse.

Les couples qui se marient chrétiennement sont invités à soutenir la vie de l’Église par un don ( 200 € ou plus selon vos moyens ; en cas de difficulté en parler avec le prêtre ou le diacre qui vous accompagne.)

Le mariage chrétien, ça engage à quoi ?

Le mariage chrétien est un engagement beaucoup plus important que le seul mariage civil. En effet, le mariage chrétien repose sur 4 piliers : la liberté, la fidélité, l’indissolubilité et la fécondité.

Liberté : rien ni personne ne me force à me marier avec cette personne. Je choisi librement de me donner à elle et de le/la recevoir comme époux/se.

Fidélité : c’est toi, uniquement toi, et ce ne sera que toi…

Indissolubilité : l’engagement pris au jour du mariage ne peut être rompu que par le décès de l’un des deux époux. L’Église catholique ne reconnaît pas le divorce civil, et on ne peut donc pas se remarier à l’église. Dans le cas d’un remariage civil, un temps de prière simple et dans l’intimité peut être envisagé au domicile du couple, avant le remariage civil.

Fécondité : se marier chrétiennement, c’est s’engager à avoir des enfants, à les faire baptiser et à les éduquer dans la foi chrétienne. C’est aussi s’engager à avoir une « fécondité sociale », c’est-à-dire à participer à la mesure de ses capacités à la construction d’un monde plus juste et fraternel.

Quels documents à fournir ?

Dans les trois mois qui précéderont votre mariage, vous devrez fournir au diacre ou au prêtre qui vous prépare vos copies intégrales d’acte de naissance. Concernant votre baptême, vous devrez seulement lui indiquer vos dates et lieux de baptêmes, et il fera lui-même les démarches nécessaires.

Quelle préparation ?

Bien entendu, nous préparons la célébration du mariage, mais ce qui intéresse l’Église, c’est au moins autant les 50, 60 ou 70 années qui suivront ! La préparation au mariage vise d’abord à permettre aux couples de réfléchir sur le sens de l’engagement qu’ils vont prendre, dans ses dimensions humaines et spirituelles. Le mariage est l’un des 7 sacrements de la vie chrétienne (comme le baptême, l’eucharistie, la confirmation, l’ordination, la confession et l’onction des malades), et il est essentiel que comme pour tout sacrement, ceux qui vont le vivre puisse s’y préparer et le vivre de façon consciente.

Pour découvrir la préparation proposée par la paroisse cliquer ici.